Edouard Borie

Sur des airs de rock’n roll kitchen, Jamie Oliver surfe sur la vague culinaire Outre-Manche. Par curiosité, nous sommes donc allés tester le « fameux » restaurant de celui qu’on appelle le Cyril Lignac anglais… et la déception fût grande ! Voici 5 raisons de ne pas aller au Fifteen de Jamie Oliver !

jamie oliver's fifteen

Jamie is everywhere. On connait Jamie pour son engagement auprès des jeunes défavorisés ou encore dans sa lutte contre la malbouffe avec TED. On le connait aussi pour ses émissions télé, ses livres de cuisine, ses ateliers de cuisines et bien évidemment pour ses différents restaurants.

Intrigué par l’effet « Jamie Oliver », un des seuls chefs capable de se faire lever toute la blogosphère à chaque nouveau bouquin de cuisine, nous nous sommes rendus à Londres pour tâter un peu du phénomène culinaire, sans pour autant aller jusqu’au dessert…

D-Day ! Nous avions donc réservé à 21h30 pour 4 personnes un samedi soir. Arrivés à l’heure, la salle est pleine. On nous invite donc à patienter 20 minutes avant d’avoir notre table. Ok why not, après tout on n’est pas pressé… Sauf qu’on n’a pas toute la nuit non plus…

1) Le service : faussement décontracté et totalement décousu. Les plats sont arrivés au compte goutte, et aucun convive n’a mangé en même temps qu’un autre. Les plats arrivaient à table tièdes ou  froids pour la plupart. Le pire : le serveur fuyant qui n’ose même pas demander si tout se passe bien, pourtant il savait (le bougre).

Jamie Oliver's fifteen crevettesMini crevettes non décortiquées et essuie doigts sur demande uniquement.

2) Le prix n’inclus pas le lubrifiant. C’est un fait Londres est une ville où la vie coûte chère. Ceci dit, on trouve facilement de quoi manger correctement, sans se prendre un coup de bambou derrière la tête. Chez Jamie, partez du principe que vous allez vous faire cartonner. Palme d’or au « Daily Special » : une poignée de micro crevettes (non décortiquées of course) pour la modique somme de 11£ (soit 12,80€). Dans la même veine : 5 raviolis tièdes à 13£ (soit 15,10€). Giovanni Rana se retourne encore dans sa tombe.

Jamie Oliver's fifteen ravioli3) L’attente interminable. Les 20 minutes d’attente avant d’avoir la table étaient prémonitoires, puisque nous avons attendu pour les boissons (15 minutes), pour commander (20 minutes), pour manger, mais pas pour payer (cherchez l’erreur).

jamie oliver's fifteen betteraveQuand Jamie se prend pour Alain Passard…

4) Come back. Jamie et ses acolytes mettent un point d’honneur à utiliser des produits locaux (noble intention) mais dans l’assiette ça ne percute pas. Désolé, mais 3 bouts de betteraves et 2 morceaux de noix ne cassent pas trois pattes à un canard. Hey Jamie, il serait temps de sortir ton nez de tes bouquins et de revenir en cuisine.

Buns Jamie Oliver's FifteenRendons à Jamie ce qui est à Jamie : le pain de viande était excellent…

5) Bring the noise ! Le restaurant se veut lounge, lumière tamisée et décor épuré. Seul souci, aucun espace clos, du coup on se retrouve dans un hall de gare à l’heure de pointe. Fatiguant et pas agréable pour un sou, allez-y avec quelqu’un qui n’a pas beaucoup de conversation. Aussi efficace qu’un concert de Madonna en playback.

pizza jamie oliver fifteenSpongieuse pizza au persil, langue de veau et parmesan, pour un sourire bright.

6) All you need is love…  Si vous faites un tour à Londres, allez droit à l’essentiel, local et authentique avec des burgers, ribs, fish and chips et autres ragoûts qui font merveille. De mon côté, je ne comprends toujours pas l’engouement de nos voisins de table qui s’extasiaient devant un simple poulet rôti entier, qu’ils ont du découper eux-même… WTF ?!

Le seul vrai Jamie restera celui de Fred & Jamie. Sinon en France, on a le même type de restaurant, ça s’appelle un restaurant d’apprentissage et ça coûte 3 fois moins cher.


Likez et suivez nous sur :
6000

5 Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

Vous en pensez quoi ? Dites-le nous ! :)

UA-6439413-1
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial